L’atelier PEM a besoin de vous !

Mikael 3Bonjour à tous !

L’atelier PEM a besoin de votre soutien pour continuer à mener de belles actions auprès de publics traditionnellement éloignés de la culture, dont la parole est souvent tenue à l’écart de l’espace public.

Notre action culturelle et sociale a été récompensée à plusieurs reprises, notamment cette année par un Trophée Culture et Hôpital et en 2015 par le CNCRES qui nous a sélectionné parmi les 50 entreprises qui ont de l’audace.

Nous voulons amorcer la mise en réseau des acteurs de la photographie subjective et participative. Nous invitons cette année deux organisations qui organisent des ateliers photographiques sur d’autres continents. Les responsables de ces ateliers sont conviés à une table-ronde à Vendôme le 25 juin 2016 au cours de laquelle ils témoigneront et partageront leurs expériences.

Tout cela est ambitieux, c’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien !

Nous lançons donc notre campagne de financement participatif sur Ulule.

Pour en savoir plus il vous suffit de cliquer sur ce lien : https://fr.ulule.com/desphotos-et-desmots/

Nous comptons sur votre générosité, mais aussi sur vos réseaux, prenez quelques minutes pour partager le lien Ulule à vos contacts🙂

L’atelier PEM fête ses 10 ans !

PEM1903 COPIE retouchee - copie 2

L’atelier des “Photos Et des Mots” utilise la photographie, outil culturel numérique, aisément abordable par tous les publics, comme support d’expression et de création.

L’atelier, pédagogique et artistique, propose d’accompagner les élèves dans le processus de création de l’image photographique en les rendant producteurs et réalisateurs de leurs propres images.

L’action de l’atelier permet à un public fragilisé de reprendre confiance en lui-même, d’être valorisé et de favoriser une meilleure reconnaissance sociale.Réaliser des images subjectives permet au public choisi de partager des idées et des valeurs différentes, de développer de la solidarité, d’élargir sa perception du monde et de favoriser une dynamique créative.

Une exposition rétrospective mettra en perspective sur 900 m2 et 150 ml les oeuvres issues des différents ateliers menés depuis 2006.

rrr

r

r

Ils sont regroupés autour de 5 grands thèmes :PA-7668 - copie

  • C’est tout moi !
  • Mon œuvre graphique.
  • Le travail.
  • Je joue.
  • Ensemble, de tout cœur.
  • Les voyages lointains et immobiles.
  • Les portraits mystérieux de la Maison d’Arrêt

Sont également invités deux autres ateliers de photographie subjective, qui produisent des actions comparables en Asie, en Afrique et au Brésil.

PA-7624 - copie

Les participants exposent leurs œuvres dans le petit manège du quartier Rochambeau à Vendôme – 41 – dans le cadre de la 12ème édition du Festival Promenades Photographiques, du 25 juin au 18 Septembre 2016.

P1110256Nous organisons également, le 24 Juin, une table ronde sur le thème de la photographie subjective qui réunira acteurs et témoins de ces actions.

Nous mettons en place cette année une action pédagogique spécifique. Des médiations culturelles publiques et scolaires seront organisées. Un espace est réservé aux activités pédagogiques au cœur des expositions.

Comme chaque année, l’accès aux expositions est gratuit.

Toute l’équipe, ainsi que les bénévoles, s’activent à la préparation de l’édition 2016 !

Les auteurs espèrent que vous viendrez nombreux !

pem

 

L’atelier « des Photos Et des Mots »

Pour une photographie subjective de la vie

 

L’atelier « des Photos Et des Mots » participe, par l’utilisation de la photographie numérique, à développer la capacité de chacun à se situer et à se représenter dans l’environnement dans lequel il évolue.

Par un apprentissage théorique puis pratique et grâce à ce fantastique médium qu’est l’appareil numérique, nous apportons aux participants une maîtrise des techniques photographiques liée à une expression écrite. Ils deviennent à la fois photographes, metteurs en scène, souvent acteurs et créateurs de lien social.

Ce nouvel « art de faire » souligne la dualité des technologies numériques qui s’imposent à la fois comme principal vecteur de la troisième révolution industrielle et comme moyen d’émancipation sans précédent.

Il pose des questions essentielles dès lors qu’il s’agit de (re)penser l’éducation et la culture aujourd’hui. Faire, faire ensemble, faire autrement interroge le statut de l’individu, la nature de ses activités, son rapport au collectif, la nature de ses engagements et l’exercice de ses responsabilités. Ainsi le numérique vient-il questionner les formes traditionnelles des institutions éducatives et culturelles.

Les photographies réalisées, miroirs des états d’âme, expriment des quotidiens et des singularités, mais affirment aussi l’appartenance au groupe en devenant un véritable outil d’échange et de lien pour une communauté.

L’atelier PEM, de l’association « Promenades Photographiques », éduque à l’image photographique ; il agit en faveur de groupes de collégiens, de lycéens, d’adolescents handicapés sensoriels et mentaux, d’allocataires de minima sociaux, de femmes isolées, de détenus .

. L’atelier remet à chaque participant un appareil photo numérique.

Cet atelier permet aux différents publics concernés de porter un regard subjectif sur le monde qui les entoure, puis de le restituer auprès d’un public ciblé. Les résultats obtenus sont réunis pour former un ensemble cohérent, textes et images se complètent ; ils sont destinés à être exposés.

La diffusion et l’originalité de la création photographique mise en œuvre par l’atelier PEM auront permis de sensibiliser un public aussi large que possible et par la même de démocratiser l’accès à la photographie, non pas en s’adaptant à ses exigences mais en suscitant un désir de culture et de connaissance.

La photographie y est façonnée à la fois comme vision objective du monde et/ou comme fiction. Il s’agit pour chacun de créer une œuvre.

Si la lecture des photographies est universelle, son écriture nécessite un apprentissage. Un niveau d’apprentissage minimum suffit à déclencher le processus de fabrication de l’image. Ce niveau augmentant au fur et à mesure de sa maîtrise, il permet  de complexifier les messages.

La photographie est tout à la fois une borne géographique, une fraction de temps et un arrêt sur l’histoire.

Les résultats constatés à l’issue des ateliers précédents ont dépassé nos attentes. Depuis 2005, ces ateliers, incroyables expériences humaines, agissent comme des révélateurs des rapports que l’individu entretient avec la société. L’acuité et la pertinence de ces témoignages saisissent les publics.

L’atelier est encadré par Philippe Andrieu, photographe et formateur.